Au pays des Cactus

Au pays des Cactus, c'est l'histoire d'une frenchie expatriée aux USA (Nouveau-Mexique) et sans cesse poursuivie par George C. qui tente désespérément de l'inviter à boire un café. Une vision du monde américain pleine d'humour agrémentée de créas maison!

23 novembre 2012

☁ Black friday ☁

Vous vous souvenez de mon butin du black friday de l'an dernier? Eh bien comme tous les ans je remets ça cette année encore. Mais attention, cette fois c'est la der de der (oui, pour les têtes en l'air qui n'auraient pas suivi, je rappelle que les Cactus démontent leur tipi américain pour revenir vivre en France...), alors j'aime autant vous dire que je vais me lâcher grave! 

Et pour préparer cet évènement comme il se doit, j'ai convié mon bon copain George.

Et comme toute bonne chose commence toujours par un café, George s'y est collé (au café, hein, entendons-nous bien!). 

 

tumblr_mak0bn24Rx1rumsbyo1_500

Photo prise sur le vif de George dans mon canapé, pas très réveillé. En même temps c'est de sa faute, il n'avait qu'à pas traîner sous mes fenêtres jusqu'à 5 heures du mat' avec un quatuor de musiciens mexicains pour me chanter "Roucoucoucoucou Paloma"...

 

Une fois le précieux carburant ingurgité, George m'a dit: "Aller ma poule, on relève ses manches et on s'y met!"

tumblr_ma1so9W0V31rycae1o1_500

 

Nous avons commencé par étudier la foultitude de catalogues reçus pour le Black Friday. Il s'agissait de repérer les bonnes affaires à faire. George était enthousiaste: "2 dollards le yard de flannelle, Oh my gosh! Et tu as vu ces pelotes de laine darling? Amazing!"

 

61016_dzhordzh-kluni_or_george-clooney_1600x1200_(www

 

Puis nous avons listé tous les achats à faire avant d'embarquer en voiture pour un dernier repérage in situ dans les magasins de craft, histoire de savoir exactement où sera quoi le jour J. Des vrais pros, quoi.

 

tumblr_manuhiVcBf1res9r8o1_500

Pour ceux et celles qui ne l'auraient pas remarqué, George a changé quatre fois de vêtements en deux minutes chrono. Oui, George et Arturo Brachetti ne sont en réalité qu'une seule et même personne, mais chut, c'est top secret!

 

Maintenant que notre plan d'attaque était prêt, il ne restait plus qu'à attendre le jour J.

Une fois de plus le même rituel va se mettre en place. Au vu de mon expérience "Black-Fraïdienne" voici donc mes quelques conseils pour ceux et celles qui auraient l'occasion de vivre leur premier Black Friday.

 

219902394274697178_aT8kKsCS_c

 

Etape 1: le Black Friday c'est un peu un remake annuel du Jour le plus long. A la guerre, comme à la guerre. Pour vous donner une idée, l'année dernière j'ai failli perdre mon petit orteil à force d'attendre plus de deux heures dans le froid, assise devant la porte du magasin, mon tricot à la main. Mais j'étais la première de la file, pas question que j'abandonne mon poste. Et si quelqu'un avait osé s'aventurer à me piquer ma place, j'aime autant vous dire que grand mal lui aurait pris et que mes aiguilles à tricoter se seraient transformées subito en un instrument de torture des plus menaçant. Au bout de ces deux longues heures, à 6 heures tapantes, les portes du magasin se sont enfin ouvertes et mon calvaire prenait un parfum de victoire: j'étais en première ligne pour attraper tous les rouleaux de tissus que je convoitais.

 

86201780337228818_mLTMUCHW_c

 

Pour vous préparer à cette situation extrême, je vous propose une petite simulation: Réglez l'alarme de votre réveil pour 4h (du matin, oui, oui vous avez bien lu). Lorsque l'alarme sonne, levez vous et allez dans votre cuisine. Virez les grilles de votre frigo et asseyez-vous dedans pendant deux heures, en prenant soin de refermer la porte. Au bout de deux heures sortez du réfrigirateur et entrez dans une pièce que vous aurez préalablement chauffé à 35C°. Attrapez tout ce qui vous tombe sous la main dans la pièce susditement chauffée. Comptez vos angelures et le nombre de doigts qui ne remuent plus. 

 

Etape 2: Apprenez à faire la queue. Le Black Friday -version crafteuse- c'est l'art de savoir faire la queue. Faire la queue devant le magasin dans le froid pendant des heures, faire la queue aux tables de découpage de tissus pendant des heures, faire la queue à la caisse pendant des heures. Vous devez également être capable de savoir tenir la plus aimable des conversations à votre voisine et de lui écrabouiller généreusement le pied deux minutes plus tard en lui servant un flot d'insultes des mieux choisies lorsqu'elle tente de vous arracher des mains (pardon, des moignons) un rouleau de Liberty ou votre précieux ticket de file numéroté pour les tables de découpage. 

25755029088562111_xAoyoaEA_c

 

Etape 3: Vous voilà enfin hors du magasin, les bras chargés de sacs et le sourire aux lèvres. Mais un autre magasin de tissus ouvre ses portes à 8h, vous avez tout juste le temps de vous engouffrer dans votre voiture, de faire un pipi express dans la boîte à gants et de foncer là-bas. Une fois sur place répétez les étapes 1, 2 et 3.

 

166562886189059674_kc19soUP_f

 

Etape 4: Il est 10h. Vous voici enfin de retour à la maison. Un gigantesque tas de coussins recouvert d'une couette tâchée de pâte à tartiner gît au milieu du salon (salon qui, soit dit en passant prend alors tout son sens de "pièce à vivre"). La moquette est couverte de céréales. Tout en déminant le terrain de ses corn flakes, vous avancez prudemment jusqu'au tas de coussins, tas qui s'avère être en fait une réplique plus qu'approximative d'un bunker de la Grande Guerre. Derrière le-dit bunker, vous découvrez votre mari et vos enfants, un slip sur la tête, en train de déguster un pot de Nutella®, cuillères en main. Vous demandez à votre cher et tendre depuis combien de temps les enfants sont levés, il vous répond: "Dix minutes". 

Simulation: Au lieu de jeter les miettes de table à la poubelle après le repas, jetez-les par terre. Tant que vous y êtes jetez également tout le contenu de la poubelle au sol. Versez le bol de croquettes du chat dans son bol d'eau. Laissez infuser. Posez un bloc de feuilles blanches sur la table. Dessinez partout sur la table (nappe et chaise inclus) en évitant soigneusement le bloc de feuilles. Jetez les feutres par terre en prenant soin au préalable de retirer les bouchons, bouchons que vous disposerez pour 1 tiers dans la cuvette des toilettes, 1 tiers sous les meubles et 1 dernier tiers dans le lit parental. Naturellement multipliez les quantités (de miettes, bouchons de feutres, et autre) par le nombre d'enfants possédés.

 

197384396138029992_vtRWpkxv_c

 

Vous l'aurez compris: N'est pas "Black-Fraïdeur" qui veut... Ici aux Etats-Unis, il y a des plaques d'immatriculation spécialement conçues pour les vétérans de la guerre. Histoire qu'on les remarque sur la route. Au vu de la dose d'héroïsme nécessaire et des souffrances endurées par les participants du Black Friday, je pense qu'il serait bon de créer des plaques d'immatriculation spécial "Black Fraïdeur/euse", histoire de se la péter un peu aussi, namého...

 

Et maintenant on pense bien fort au brave petit soldat Cactus, qui sera, au moment où vous lirez ces lignes, probablement en train de se geler les menottes devant la porte de chez Jo Ann à 4 heures du matin pour revenir les bras chargés de coupons et autres pelotes!

 


Commentaires sur ☁ Black friday ☁

  • c'est excellent !

    franc moment de rigolade... alors que je viens de passer 1 heure a trier les 3.5 pounds de paperasse et autres coupons potentiels...achetables a credit que nous avons recus aujourd'hui......pour ne retenir que ceux de chez Jo ann.... ou je suis allee faire mes courses AVANT-HIER !..donc je ne me congèlerai pas ce soir, mais c'est vrai que les tissus valent le coup. Bon courage a toi Mme Cactus, vaillante heroine !

    Posté par odile Guegan, 23 novembre 2012 à 00:42 | | Répondre
  • Mais sans aucun doute les dames entoureront George comme des furies et tu auras quartier libre pour black fridayer... Courage courage... George te reviendra et portera tes sacs

    Posté par Brigitte, 23 novembre 2012 à 09:38 | | Répondre
  • Je me délecte toujours autant du récit de tes aventures !!! 😜 À l'heure qu'il est tu dois être revenue, (entière j'espère !!!) et j'espère que le galant Georges t'aura au moins donné un coup de main !!! Plein de bisous et bon courage pour loger ça, en plus, dans les bagages !!!

    Posté par MamZelle Lulu, 23 novembre 2012 à 20:53 | | Répondre
  • Quel épopée!!!
    Je m'imaginer bien George la figure barbouillée de Nigel avec un slip on his head MDR

    Posté par Margolita, 23 novembre 2012 à 21:53 | | Répondre
  • Ah ah, pour avoir connu, je sais que tu ne racontes AUCUN cracks... sauf peut-être pour Georges qui se change 4 fois en 2mn!!!
    Un conseil, mais qui arrive trop tard en fait: le pipi express... faut le faire contre la voiture de la voisine qui t'aura certainement piqué la fin du rouleau de galon qui aurait pu venir compléter ta collec'

    J'ai adoré ton billet!

    Posté par Bénédicte, 24 novembre 2012 à 08:13 | | Répondre
  • Ah la la!! tu as vrailent l'art et la manière de nous décrire ce jour si particulier!! on s'y croirait presque!!

    Posté par savanna, 24 novembre 2012 à 17:24 | | Répondre
  • Je n'avais pas reconnu Georges sur la première photo... ouïe, c'est plus ça....

    Posté par mo de bea, 24 novembre 2012 à 18:40 | | Répondre
  • HaHaHa !!! Merci pour ces éclats de rire (compatissants bien sûr)

    Posté par La Vilaine, 09 décembre 2012 à 22:13 | | Répondre
Nouveau commentaire